Essential guide to the right to defend human rights

GENEVA (27 July 2011) – “It is not easy being a human rights defender; in too many countries it is dangerous, plain dangerous,” said United Nations Special Rapporteur Margaret Sekaggya launching her essential guide to the right to defend human rights, a key document aimed at supporting those who stand for our rights by increasing understanding of the UN Declaration on human rights defenders and awareness on the dangers they face.

“Despite the efforts to implement the Declaration, human rights defenders continue to face numerous violations,” Ms. Sekaggya said. “I hope that this essential guide, the new ‘Commentary to the Declaration on human rights defenders’, will contribute to the development of a safer and more conducive environment for defenders to be able to carry out their work.”

The ‘Commentary to the Declaration on human rights defenders’ is a 100-page downloadable document which maps out the rights provided for in the Declaration, based mostly on information received and reports produced by the two Special Rapporteurs on the situation of human rights defenders, Hina Jilani (2000-2008) and Margaret Sekaggya (since 2008), during the past eleven years.

From the rights to protection and freedom of opinion and expression, to the rights to communicate with international bodies and to access funding, the ‘Commentary’ analyses what these rights entail and what is needed to ensure their implementation. It also addresses the most common restrictions and violations faced by defenders, and provides recommendations to facilitate States’ implementation of each right.

“More than 12 years after its adoption, the Declaration on human rights defenders is an instrument that is not sufficiently known and I would like to build on the efforts to raise awareness about it and the crucial role of human rights defenders,” Ms. Sekaggya said. “This essential guide also offers a comprehensive reference document for journalists covering the situation of human rights defenders in their countries, their regions and the world.”

For ease of reference the ‘Commentary’ is arranged in 10 sections, each addressing a right in the Declaration, namely: the right to right to be protected, the right to freedom of assembly, the right to freedom of association, the right to access and communicate with international bodies, the right to freedom of opinion and expression, the right to protest, the right to develop and discuss new human rights ideas, the right to an effective remedy and the right to access funding. A final section addresses permissible derogations to these rights.

L’ONU publie un guide sur le droit à la défense des droits de l’homme

« Défendre les droits de l’Homme n’est pas une tâche aisée ; dans trop de pays, c’est même dangereux », a rappelé la Rapporteuse spéciale des Nations Unies, Margaret Sekaggya, à l’occasion de la parution de son Guide du droit à la défense des Droits de l’Homme, un document visant à soutenir ceux qui luttent pour les droits humains.

« En dépit des efforts déployés pour l’application effective de la Déclaration, les défenseurs des droits de l’homme doivent toujours faire face à de nombreuses violations, » a indiqué mercredi Mme Sekaggya dans un communiqué.

« J’espère que ce guide essentiel, le nouveau ‘Commentaire sur les défenseurs de la Déclaration des Droits de l’Homme‘ (pour l’instant disponible seulement en anglais), contribuera au développement d’un environnement plus sûrs et plus propice, permettant aux défenseurs de mener à bien leur travail », a-t-elle ajouté.

L’objectif du Guide est de renforcer la compréhension de l’action des défenseurs de la Déclaration universelle des Droits de l’homme, adoptée par les Nations Unies le 10 décembre 1948, et les sensibiliser sur les dangers auxquels ils sont exposés.

Le Guide est un document téléchargeable de 100 pages qui répertorie les droits issus de la Déclaration, principalement basé sur les informations et les rapports des deux Rapporteurs spéciaux sur la situation des défenseurs des droits de l’homme, Hina Jilani (2000-2008) et Margaret Sekaggya (depuis 2008), couvrant ainsi une période de onze ans.

Des droits de la protection et de la liberté d’opinion et d’expression, aux droits de communiquer avec les instances internationales et d’accéder aux fonds, le Guide analyse ce que ces droits impliquent et les besoins nécessaires à leur mise en place. Celui-ci traite également des restrictions les plus communes et des violations que doivent affronter les défenseurs, et fournit des recommandations pour faciliter l’application de chacun de ces droits au niveau des Etats.

« Plus de 12 ans après son adoption, la Déclaration relative aux défenseurs des droits de l’homme est un instrument méconnu et je voudrais concentrer nos efforts sur une meilleure prise de conscience sur le rôle crucial des défenseurs des droits de l’homme, » a déclaré Mme Sekaggya.

« Ce guide indispensable est également un document de référence pour la compréhension de tout journaliste couvrant la situation des défenseurs des droits de l’homme dans leur pays, leur région et dans le monde. »

Afin de faciliter sa consultation, le Guide est composé de 10 sections, chacune traitant d’un droit présent dans la Déclaration, tels que le droit à la protection, le droit à la liberté de réunion, le droit à la liberté d’association, le droit à l’accès et à la communication avec les instances internationales, le droit à la liberté d’opinion et d’expression, le droit de manifester, le droit au développement et à la discussion de nouvelles idées relatives au droit de l’homme, le droit à un recours effectif, le droit d’accès au financement. Enfin, une section finale envisage les dérogations possibles à ces droits.

resumen en español

De los derechos a la protección y la libertad de opinión y de expresión, alderecho a comunicarse con los organismos internacionales y para acceder a la financiación, el “Comentario” análisis de lo que estos derechos implican y lo que se necesita para garantizar su aplicación. También se ocupa de las restricciones más comunes y violaciónes de los defensores de, y proporciona recomendaciones para facilitar la aplicación por los Estados de cada derecho.
La guía está por el momento sólo disponible en inglés – enlace

Sign Up for Our Monthly Newsletter!

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

Comments are closed.